HATUN MACHAY : PARADIS DES GRIMPEURS (PE)

Par : Marie Sido | 5 Sep 2017

Hatun Machay sort des sentiers battus. Seuls les connaisseurs et surtout les grimpeurs connaissent cet endroit encore préservé du tourisme. Ce spot de grimpe se situe à 4290 m d’altitude et à 70 km de Huaraz.

COMMENT S’Y RENDRE ?

Pour se rendre au refuge il est possible de prendre un collectivo puis un taxi depuis Huaraz. Comptez trois bonnes heures de transport au total. Les taxis sont tout terrain la bas et pratiquent même les pistes en terre donc ne prenez pas peur !!

Les paysages sont époustouflants tout le long de la route et d’autant plus une fois que vous prendrez de la hauteur. C’est sur, vous en prendrez plein les yeux tout au long du trajet, alors un conseil : gardez bien votre appareil photo prêt de vous !!

OU DORMIR ?

Une fois la haut il est possible soit de dormir sous tente (pour peu que vous ayez la votre avec vous) soit au refuge. Comptez 30 soles pour un lit pour la nuit et 10 soles pour le camping. Dans tous les cas vous aurez l’accès à la cuisine ainsi qu’aux toilettes/douches.

Pensez à ramener votre sac de couchage car les nuits sont bien fraîches. Ensuite pour ce qui est de la nourriture ramenez de quoi faire votre repas. Tout est équipé pour que vous puissiez cuisiner au mieux !

LE SITE

Le site Hatun Machay est un site unique que vous ne verrez nul par ailleurs. Depuis le refuge comptez 10 à 15 petites minutes de marche pour vous rendre en plein centre de ces roches qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à des énormes rhinocéros en pierre !! Il est possible de prendre un peu de hauteur sur les plus petits d’entre eux et c’est avec joie que vous pourrez admirer le paysage qui s’offre à vous =)

Pour les plus intrépides, la nuit au milieu de ces rhinocéros réserve aussi une vue imprenable sur la voie lactée. Il paraîtrait d’ailleurs que ce site est l’un des meilleurs après le désert d’Atacama au Chili. Je vous laisse juger par vous même !!

LES SPOTS DE GRIMPE

Le site de Hatun Machay s’étale sur 200 hectares et proposeraient d’après les grimpeurs plus de 80 parois possibles. La pierre est du granit érodé par les glaciers et de la roche volcanique forment le sol. Une des difficultés du site reste l’altitude et le peu d’oxygène. Pensez donc à bien vous acclimater à la région avant de commencer votre ascension aux sommets.

LES TRECKS

Pour les non grimpeurs, rassurez vous ce site incroyable vaut aussi le détour. Vous ne trouverez pas des chemins balisés à proprement dit mais il est possible de prendre de l’altitude facilement à travers les hautes herbes et d’avoir un point de vue plongeant sur ces hectares de roche. Comptez une petite heure de marche tout de même pour prendre de la hauteur.

LA FAUNE ET LA FLORE

La faune et la flore n’est pas en reste non plus malgré l’altitude !! Canards et petits chiots y ont trouvés leur repère. Certes il ne s’agit pas d’animaux sauvage mais c’est quand même assez sympathique de trouver ces animaux domestiques et de la ferme à une altitude pareille.

Concernant la faune, la région n’est pas en reste non plus. On y retrouve des fleurs plus étonnantes les unes que les autres ! J’ai d’ailleurs eu un petit coup de cœur pour une fleur sortie de nul part dans les tons rouges : merci dame nature =)

Une famille de berger réside également dans les entrailles du site mais difficile de nouer le contact avec eux. Ce n’est pas pour rien qu’il habite si reculé j’imagine. Leur habitation reste néanmoins hors du commun !

LE RETOUR A HUARAZ

Le retour à Huaraz est possible comme à l’aller en taxi mais il vous faudra pour cela prendre un peu d’altitude car il n’y a pas de réseau proche du refuge. L’autre option est de redescendre à pied sur la route principale et de faire du stop (comptez une bonne heure voire deux de marche). Pour ma part j’ai testé le bus stop qui a bien fonctionné en fin de journée et m’a sauvé moi et mon compagnon de route !!

C’est du coup avec de la hauteur que nous avons admiré avec bonheur un coucher de soleil aux tons rosés sur la montagne Artesonraju ou plus connu sous le nom de la montagne Paramount. Et oui c’est bien au Pérou que cette cime a trouvé refuge =)

MES IMPRESSIONS

Cette étape reste pour moi une des plus grandiose de mon tour du monde. J’ai vraiment eu grand plaisir à découvrir ce site même si à la base je ne suis pas une grimpeuse moi même. La vue sur cette voie lactée reste mon coup de cœur et je ne pourrais que vous recommander de faire ce détour le temps d’une soirée pour apprécier les joies de la nature à l’état pur à 4290 m d’altitude.

Partager
  • Ecrire un commentaire